Descriptif

Une philosophie de l’ange réfléchit sur l’individu le plus proche de la divinité. Proximité qui tient à trois facteurs : la génération, les multiples fonctions à remplir, les drames qu’il est susceptible de provoquer au ciel comme sur la terre. Le défaut dans l’être qu’est sa contingence apparaît comme l’origine de notre monde avec ses beautés et ses noirceurs. C’est ainsi qu’une pensée de l’ange s’entrelace avec une pensée du mal, de la révélation et de la rédemption.

Le présent essai, centré sur Suhrawardî, Qâshânî et la philosophie ismaélienne, donne également la parole à deux éminents mystiques, Hallâj et Ibn ‘Arabî sur le sujet de la tolérance religieuse.

Ouvrage(s) du même auteur

Matrix, Marx et le Messie
Empédocle, Qohélet, Bar Hebraeus
Messianités
le vin éternel sur Ibn Aal-farid
Un bruit d'avoir été sur Qohelet
liberté humaine et divine ironie
Barbey d'Aurevilly et Schelling
rupture-d-identite-et-roman-familial
L’art comme autobiographie de la subjectivité absolue
La poésie de l'extase amoureuse