Descriptif

Le rapport de la conquête de soi à travers la crise de l’identité est, dans le présent essai, mis en rapport avec l’imaginaire romanesque. Dans une première section où sont étudiées des œuvres d’Olivier Rolin, Marguerite Duras et Daniel Cohen, l’accent est mis sur l’expérience du Soi comme un autre. Une deuxième section fait appel aux œuvres de Patrick Süskind, Farjallah Haïk, Michel Henry, Claude Romano, Bahjat Rizk et Charif Majdalani en vue de marquer la position de l’autre comme Soi. La disjonction opère ici et là comme l’épreuve de l’affectivité et de la construction de la personnalité. Le romancier comme œil de soi-même en qui l’harmonie se compose et se décompose car il est à la fois le lieu du repos esthétique et celui du repos éthique.

Ouvrage(s) du même auteur

L'ange, le mal et la contingence
Matrix, Marx et le Messie
Empédocle, Qohélet, Bar Hebraeus
Messianités
le vin éternel sur Ibn Aal-farid
Un bruit d'avoir été sur Qohelet
liberté humaine et divine ironie
Barbey d'Aurevilly et Schelling
L’art comme autobiographie de la subjectivité absolue
La poésie de l'extase amoureuse