Descriptif

Fanny Lévy, jeune enseignante, a rencontré l’écrivain Louis Nucera au hasard d’une dédicace à Angoulême. Elle lui a proposé de lire son premier manuscrit, Le je du miroir, qu’il qualifiera plus tard de chef d’œuvre.

S’ensuit une correspondance passionnante entre deux amoureux de la littérature. Une amitié pure, malgré des caractères dissemblables. Seule les relie leur passion de l’écriture autobiographique. Louis Nucera y évoque Joseph Kessel, Jean-Jacques Brochier, Moretti, Georges Walter, Georges Brassens ou Georges Madarasz. Il devient l’ami, le parrain. Il invitera Fanny Lévy à Nice, dans sa famille, puis à Averne, la maison de Joseph Kessel, où elle relit, à sa demande, son manuscrit, L’ami, et où elle lui confie un volume de son journal intime.

Ouvrage(s) du même auteur

La Chanson de Meliselda ou Sarah, la fiancée du Messie
héroïnes manipulées ou les beaux-arts de la mort
Une existence au fil de son passage en ce monde