Descriptif

En épousant David, Paprika ne se doute pas que commence pour elle une descente aux enfers. Sous emprise, elle essaie de se sauver par l’écriture. Écartelée entre deux écritures, l’une divine, l’autre humaine, elle écrit sur un hérétique du dix-septième siècle à qui, peu à peu, elle s’identifie. Autour de Paprika et d’un écrasant mari qu’elle finit toujours par excuser, gravitent des personnages : Léa, une belle-mère qui semble caricaturale, Maryline, une belle-fille qui ne l’est pas moins, des Juives orthodoxes aux conceptions patriarcales du mariage, Mona, une amie féministe et Alain Kalmann, un bouquiniste qui veut écrire le livre de l’homme et s’acharne à découvrir un grand secret dans l’ouvrage d’un kabbaliste du dix-huitième siècle. Au-dessus de ces personnages, trônent les figures de Renée, l’épouse défunte, et de Malka, la mère morte à la naissance de Paprika.

Paprika réussira-t-elle à se sauver ou tombera-t-elle, encore et toujours, sans pouvoir se relever ? Qui connaît la fin de notre chute ? Cette fiction tragique pleine d’érudition dans laquelle les personnages se correspondent par-delà le temps, reprend les personnages du troisième livre de Fanny Lévy, La blessure invisible du commencement. Chantre de la douleur d’aimer, elle y dévoile les mécanismes intimes de la personnalité, y explore les secrets de l’âme humaine et touche aux sentiments les plus bas. Elle nous donne aussi une variation sur la relation de l’auteur avec son personnage et affirme la puissance de la littérature.

Ouvrage(s) du même auteur

La Chanson de Meliselda ou Sarah, la fiancée du Messie
héroïnes manipulées ou les beaux-arts de la mort
Une existence au fil de son passage en ce monde
Faire de L'art avec un souvenir