image 1
image 2
image 3
image 4
image 5
image 6
image 7
image 8

Christian Morel de Sarcus

Biographie

Natif des années soixante, c’est un romancier, un poète, un nouvelliste et un auteur de théâtre. Il a fait paraître, romancier et auteur de récits, les ouvrages suivants : Ici-bas, éditions de l’Europe, Paris, 1993 ; Une année à Berck, éditions P.P.P., Paris, 1997 ; Déluges, Prix Roman Renaissance 2005, éditions Henry, Montreuil, 2004 ; Le Masculin l’emporte, éditions Elkrief, Paris, 2006 ; L’Autre joug, éditions de Broca, Paris, 2010 ; Votre père, éditions Orizons, 2014.
Poète, il a publié : Pluie de cendres, éditions Henry, Montreuil, 1995 ; Auto-portraits, avec Michel Butor, EDP/Belles Lettres, Paris, 2006 ; Soufre, éditions Henry, Montreuil, 2008.
Nouvelliste, il a donné : Nouvelles, collection « écrit(s) du Nord », éditions Henry, Montreuil, 1999.

Au théâtre, sa première pièce jouée a été Procès en poésie, en 2006, à la « Petite Scène », puis au « Petit Théâtre du Bonheur » et enfin, aux « Déchargeurs ». Ensuite, Divorcer tue, en 2009, créée au T.N.O. puis reprise, dans une nouvelle mise en scène, en 2012, au « Théâtre de l’Ile-Saint-Louis ». Parloir en 2010, toujours au T.N.O., reprise au « Théâtre du Guichet-Montparnasse », en 2013. La Nuit dernière (quinze personnages) est montée en 2011 au T.N.O. avec deux mises en scène différentes. En 2013, Jonas est créé au T.N.O. et doit être repris fin 2014/début 2015, avec Bérengère Dautun, de la Comédie-Française, au « Petit-Hébertot » probablement. Maille à partir est au programme du « Théâtre du Guichet-Montparnasse » au début de 2014. L’Entrevue de Badajoz est créée au T.N.O. à la fin de 2014.
L’ensemble de ces créations théâtrales est publié ainsi : Théâtre 1 contient Procès en poésie et Divorcer tue, L’Harmattan, Paris, 2009 ; Théâtre 2 contient Parloir et La Nuit dernière, Broca, Paris, 2010 ; Théâtre 3 contient Jonas et L’Amour témoin, Broca, Paris, 2012 ; Théâtre 4 contient L’Entrevue de Badajoz et Maille à partir, L’Harmattan, Paris, 2014.
Une émission, « Le pays d’ici », de France-Culture, a été consacrée à Une année à Berck ». Le court-métrage « Qu’est-ce qui se passe un soir de première ? », consacré à Jonas a été diffusé sur France 2 au début 2014. Conseil de famille, courte pièce radiophonique, est au programme de France-Inter en 2014.

À propos de son texte Votre père, il écrit : C’est un récit ou roman, pamphlet d’amour ou chaos assumé. Ce père est d’abord ― et enfin, comme il le sera révélé ― un écrivain qui parle à des enfants presque imaginaires. Le théâtre, la poésie, la rêverie d’un promeneur, le réquisitoire, la prose, l’étude de caractères, tous les genres sont convoqués, ruisseaux réunis pour jaillir d’un torrent, pur ou troublé. La sensibilité, vertu masculine, s’interdit toute sensiblerie, subissant le dressage de la langue, courbant la tête au subjonctif, la redressant pour l’impératif. Il y a d’abord le style. Affaire de vérité. Est-on prêt à tuer pour faire éclater la vérité ? Au risque de frapper l’innocent ? Le lourd secret, manipulé comme un obus déterré, enveloppé de mots, dérange, par son impudeur, sa crudité élégante, la désinvolture magique de celui qui sait et qui s’est tu pour laisser grandir ses enfants enlevés. On songe, parfois, à un « roman à mystère », avec ses meurtriers cagoulés et ses complices déployés. Avec mauvais esprit, on soupçonnerait parfois même le narrateur de n’être autre que l’assassin. Mais l’auteur, lui-même, l’aurait alors suggéré, comme fausse piste et pour mieux renvoyer au lecteur l’étourdissante culpabilité du badaud des crimes. Et si cette histoire ne servait qu’à libérer la fureur face à un monde épais de conventions gluantes et bien-pensantes, qui rêve de dominer l’homme dans son intimité et sa création ?

Livre

Critique


Christian Morel de Sarcus
© Ingrid Hoffmann