image 1
image 2
image 3
image 4
image 5
image 6
image 7
image 8

Hasson Liliane

L’Île errante

Disponibilité: En stock

20,00 €
20,00 €

Liliane Hasson


• juin 2011
242 p.
• 13,5 x 21,5 cm
• ISBN : 978-2-296-08791-0

L’Île errante

Double-cliquez sur l'image pour la voir en entier

Zoom Out
Zoom In

Plus de vues

Descriptif

Sous la direction de Daniel Cohen, coll. «Littératures», Orizons, 2011

Qui sont les vingt-quatre écrivains de ce recueil ? Certains vivent à Cuba, d’autres pas. Certains sont dissidents, d’autres pas. Certains sont jeunes, d’autres… moins. Certains, diffusés de par le monde, traduits, restent inconnus dans leur pays natal. Tous évoquent Cuba, certains directement, avec une double casquette d’écrivains et de journalistes ; d’autres, la plupart, empruntent des chemins de traverse.
Toutes ces nouvelles, sauf deux, ont été écrites au vingt-et-unième siècle. Nous avons tenu à rendre hommage à deux grands auteurs décédés : Antonio Benítez Rojo et Carlos Victoria. Ce dernier n’a jamais été publié dans son pays natal ; le premier fut largement diffusé… jusqu’en 1980, date de son exil. Chez tous, se retrouvent les mêmes thèmes : la prostitution et les magouilles, la censure et la répression multiformes, la prison et l’exil. Par leur poésie, leur imagination, leur humour, ils nous livrent une image de « L’Île à bout de bras avec tous ses cafards », selon l’expression de Reinaldo Arenas.

Liliane Hasson est sans doute l’une des cubanologues les plus averties en France. Elle a sélectionné et traduit l’intégralité de ce recueil. On connaît ses traductions de Reinaldo Arenas, Virgilio Piñera, Antonio José Ponte, Guillermo Rosales, Carlos Victoria. Armando Valdés-Zamora a écrit la postface de cet ouvrage.

Mots clés du produit

Utilisez un espace pour séparer les mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.