image 1
image 2
image 3
image 4
image 5
image 6
image 7
image 8

Chatzi Sechretis

Biographie

Chatzi (Hadji) Sechrétis (Siret ou Sechran), est né autour de 1740, et meurt vers 1819 ; c'est un Albanais analphabète et, vraisemblablement, aveugle. Il a composé et récité son poème devant Ali pacha, selon le voyageur et érudit anglais William Martin Leake (1777-1860) qui en a donné un compte-rendu précis. Une fois le poème composé, Chatzi Séchrétis a dicté son œuvre, sur ordre d'Ali pacha,  à un lettré grec dont on ne sait rien, si ce n'est qu'il se nommait Salonitoglou (exactement Panaghiotis Triantaphyllou de Salona). Le poème, fixé dans sa forme écrite, est alors récité dans différentes régions de la Grèce, comme d'autres complaintes, chansons ou récits en l'honneur d'Ali pacha.
L'Alipachade ou  Vie d'Ali pacha est une épopée d'environ 10 000 vers de quinze syllabes, écrite entre 1805 et 1812, en langue turco-grecque de la région de l'Épire (Grèce du nord-ouest, Albanie du sud) ; c'est un long poème en l'honneur du célèbre tyran Ali pacha (1750-1822). Certainement la dernière épopée populaire écrite en Europe.

Voir Guy-R. Vincent et Georges Kokosssoulas, (L’Alipachade - Épopée épirote)

Chatzi Sechretis