image 1
image 2
image 3
image 4
image 5
image 6
image 7
image 8

Joë Friedemann

Biographie

Joë  Friedemann est né  à  Saverne, en 1937. Après une scolarité secondaire  au Lycée de Belfort (1947-1955), il poursuit à l'Université de Strasbourg, des études supérieures, couronnées par  un diplôme de l’IECS  (École de Management) et par une licence d'anglais de  la Faculté des Lettres de cette même université  (1955-1962).

Son service militaire terminé, notamment en Algérie, il émigre en Israël en 1964. Il occupera un poste de professeur de Français au lycée de l’Alliance Israélite Universelle de Jérusalem.

Titulaire d’une maîtrise de l’Université de Jérusalem en 1969, il s'inscrit pour une thèse du troisième cycle à l’Université de Strasbourg  sous la direction des Professeurs Paul Vernois et André Neher. Avec pour sujet, une recherche sur l’œuvre et la pensée d’Alexandre Weill (1811-1899), contribution à certains aspects ignorés de l’histoire des idées au 19e siècle. Promu en 1974, il est nommé, quelques années plus tard, maître de conférences à l’Université Hébraïque  où  il enseignait  déjà depuis 1966, en tant que chargé de cours en langue et littérature  des 19e et 20e siècles. Il  poursuivra son enseignement au Département de Français  jusqu’à  sa retraite en 2005.

Mis à part l’intérêt porté aux écrivains d'Alsace, sa province d’origine : à Alexandre Weill,  auquel il consacrera encore plusieurs articles en complément de sa thèse…  et au penseur du Judaïsme et philosophe  André Neher (1914-1988)…  il s’est spécialisé  dans les domaines afférents  à la « littérature de la Shoah » ainsi que, entre autres, par le canal des œuvres d’Elie Wiesel et de  Victor Hugo, au « rire et à l’humour » dans les écrits littéraires.

Membre du comité éditorial de la revue Humoresques  (Paris VIII) depuis 1999, il a été éditeur du numéro 9  de cette revue, sur  « Rire et Littérature »  (1998). Il a été aussi pendant plusieurs années correspondant de la Société des Études Romantiques et Dix-neuviémistes en Israël.

 

           Ouvrages publiés  

 ― Alexandre Weill Écrivain contestataire et historien engagé (1811-1899), Préface de Jean Richer, Librairie Istra, Editions de la Société Savante d'Alsace et des régions de l'Est, Strasbourg-Paris, 1980.

― Le Rire dans l’univers tragique d’Elie Wiesel, Paris, Librairie Nizet, 1981.

― Victor Hugo, Un temps pour rire, Saint-Genouph, Librairie Nizet, 2002.

― Langages du désastre : Robert Antelme, Anna Langfus, André Schwarz-Bart, Jorge Semprun, Elie Wiesel, Saint-Genouph, Librairie Nizet, 2007.


Joë Friedemann